Un idéal ni capitaliste, ni communiste…
Le Livre vert a été publié pour la première fois en 1975, Six ans après le coup d’État qui renversa le roi Idriss Ier. Il constitue le fondement de la réflexion qui aboutira à la création de la « Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste », instaurée en 1977 par Kadhafi qui prendra le titre de “guide de la Révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste”. Kadhafi condamne dans cet ouvrage le capitalisme, le communisme autoritaire mais également la démocratie représentative. Son projet ? La Troisième théorie universelle. Cette alternative propose un mélange unique de démocratie représentative et de socialisme avec en fond les valeurs traditionnelles de la société islamique. Dénonçant notamment les assemblés parlementaires et la société de classes, Il prône la démocratie directe comme impératif. Des congrès et conseils populaires permettent la mise en œuvre de « l’État des masses » : un système enfin démocratique combiné avec un socialisme autogestionnaire.