Subscribe Now

Trending News

Chasseur : traduction française de Hunter

LIVRE CENSUREEn exclusivité sur notre site
1 avis clients
100% des personnes ayant commandées ce livre en sont satisfaits.

19.00

Cette version est exclusive à Bibliothèque Dissidente : rajout des pages oubliées de la version française, correction et augmentation de la traduction française.

 

Comment un homme d’honneur doit-il se conduire face au mal ?

 

Doit-il l’ignorer, sous prétexte qu’il n’en est pas responsable ? Doit-il s’allier à lui, car c’est là qu’est l’argent facile ? Ou doit-il prendre les armes contre lui – quitte à lutter seul – et le combattre de toutes ses forces au mépris des risques personnels ? Oscar Yeager, ancien pilote de chasse au Viêt-Nam, reconverti en jeune cadre dynamique, avec un emploi confortable au ministère de la Défense, dans la banlieue virginienne de la capitale du pays, est confronté à ce choix. Il observe le mélange des races, l’homosexualité débridée, le pouvoir grandissant de la drogue, la négrification des villes, consécutive aux vagues d’immigrations non blanches. Il constate que, pour lui, il n’existe pas vraiment de choix : il est appelé à combattre le mal qui, dans les années 1990, afflige l’Amérique ; sa conscience ne lui permettant pas de l’accepter, il devra le combattre. Il déclare la guerre aux politiciens corrompus et irresponsables qui président à la destruction de sa race et de son pays. Il déclare la guerre aux maîtres de la magouille médiatique qui sont les principaux agents de cette destruction. Il déclare la guerre aux malades mentaux, adeptes de la diversité qui sont leurs collaborateurs zélés. Et quand Oscar Yeager est sur le sentier de la guerre, mieux vaut ne pas être en face de lui !

Expédition rapide et discrète

Commandez d'ici 19 hrs 21 mins 35 secs et recevez le 18 décembre 2020

Description

Cette version est exclusive à Bibliothèque Dissidente : rajout des pages oubliées de la version française, correction et augmentation de la traduction française.

 

Comment un homme d’honneur doit-il se conduire face au mal ?

 

Doit-il l’ignorer, sous prétexte qu’il n’en est pas responsable ? Doit-il s’allier à lui, car c’est là qu’est l’argent facile ? Ou doit-il prendre les armes contre lui – quitte à lutter seul – et le combattre de toutes ses forces au mépris des risques personnels ? Oscar Yeager, ancien pilote de chasse au Viêt-Nam, reconverti en jeune cadre dynamique, avec un emploi confortable au ministère de la Défense, dans la banlieue virginienne de la capitale du pays, est confronté à ce choix. Il observe le mélange des races, l’homosexualité débridée, le pouvoir grandissant de la drogue, la négrification des villes, consécutive aux vagues d’immigrations non blanches. Il constate que, pour lui, il n’existe pas vraiment de choix : il est appelé à combattre le mal qui, dans les années 1990, afflige l’Amérique ; sa conscience ne lui permettant pas de l’accepter, il devra le combattre. Il déclare la guerre aux politiciens corrompus et irresponsables qui président à la destruction de sa race et de son pays. Il déclare la guerre aux maîtres de la magouille médiatique qui sont les principaux agents de cette destruction. Il déclare la guerre aux malades mentaux, adeptes de la diversité qui sont leurs collaborateurs zélés. Et quand Oscar Yeager est sur le sentier de la guerre, mieux vaut ne pas être en face de lui !

 

 

Sur l'auteur


William Pierce

Le Dr William Luther Pierce III (11 septembre 1933 – 23 juillet 2002) était le dirigeant de l'organisation White survival, de National Alliance et un des principaux idéologues du mouvement Nationaliste Blanc. Il a tout d'abord suivi des études en physique, plus tard il travailla avec George Lincoln Rockwell, le fondateur du American Nazi Party (Parti Nazi Américain) puis il devint un auteur célèbre grâce à son roman, The Turner Diaries (1978), qu'il écrivit sous le pseudonyme Andrew Macdonald. Il fonda ensuite la religion du Cosmothéisme un mélange de panenthéisme, de promotion sur le nationalisme blanc et de vision mondiale sur la survie des Blancs.

1 avis pour Chasseur : traduction française de Hunter

  1. Jeanne Martel
    (client confirmé)

    La suite mĂ©connue des Carnets de Turner, et je dois avouer qu’elle est bien meilleure que le premier ouvrage. J’ai ici beaucoup appris sur ce que l’effondrement attend de nous, et il m’a fait me poser des questions que je n’avais pas du tout en tĂŞte avant la lecture de cet ouvrage. LĂ  encore, un livre que tout le monde devrait lire.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.